Notre mission

Nous sommes partis pour
mettre fin au paludisme

Three happy african boys

La mission de l’Initiative contre le paludisme de l’Université de Californie à Irvine (University of California, Irvine Malaria Initiative, UCI MI) est de mettre fin au paludisme chez l’être humain en :

  • Découvrant des moyens de modifier les populations de moustiques afin qu’elles ne puissent plus transmettre le paludisme
  • Travaillant dans le cadre des réglementations locales, nationales et mondiales, d’une manière éthique et ouverte
  • Comprenant les besoins des communautés dans leur lutte contre le paludisme
  • Aidant à former des scientifiques locaux à l’utilisation des moustiques résistants au paludisme
  • Travaillant à l’élimination du paludisme avec les agences existantes de contrôle du paludisme
A family in Sidarebougou
Mosquito feeding

Qu’est-ce que le paludisme ?

Malaria is a disease caused by protozoan parasites and is transmitted to humans by the bites of infected female mosquitoes.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime qu’il y a eu environ 216 millions de cas et 445 000 décès dus au paludisme en 2015 (World Malaria report 2017, WHO) ; plus de 90 % de ceux-ci se situaient en Afrique. Le paludisme cause davantage de décès chez les enfants.

Il n’existe pas encore de vaccin efficace contre cette maladie, et la résistance du parasite aux médicaments nécessite que l’on découvre au moins un nouvel agent chimique tous les cinq ans. La résistance des moustiques aux pesticides rend caduques les approches efficaces pour contrôler la maladie.

Qu’est-ce que la modification des populations ?

Une technologie génétique qui altère les populations de moustiques en vue de prévenir la transmission du paludisme. Celle-ci fonctionne en couplant des gènes bénéfiques avec un « gène »

Qu’est-ce que des gènes bénéfiques ?

Des gènes bénéfiques sont des gènes conçus pour bloquer le développement du parasite du paludisme dans le moustique. Quand les gènes bénéfiques sont introduits par génie génétique dans le moustique, cela le rend incapable de transmettre le paludisme.

Qu’est-ce que le forçage génétique ?

Le forçage génétique est une manière de répandre des gènes bénéfiques dans des populations de moustiques à des vitesses beaucoup plus grandes que cela n’aurait lieu normalement. D’habitude, la plupart des gènes sont hérités par la moitié (50 %) de la descendance dans la génération suivante. Les technologies de forçage génétique chez le moustique font en sorte que près de 99 % de la descendance possède le gène désiré.

Nous avons combiné le système de forçage génétique avec des gènes bénéfiques qui rendent impossible la transmission du parasite du paludisme par les moustiques. Quand des moustiques portant les gènes bénéfiques couplés au forçage génétique sont libérés dans la nature, nous nous attendons à ce que les gènes bénéfiques se répandent dans toute la population locale de moustiques, empêchant toute transmission ultérieure de la maladie.

Quels sont les avantages ?

La modification des populations offre une solution durable à faible coût pour éliminer le paludisme. La modification des populations aide à protéger la biodiversité en réduisant l’utilisation des insecticides, et cette méthode pour changer le moustique ne vise pas à éliminer les populations de moustiques ou toute autre espèce de la chaîne alimentaire dont les moustiques sauvages font peut-être partie.

L’UCI MI fait aussi intervenir des chercheurs de :

L’UCI MI collabore aussi avec le L’UCI MI collabore aussi avec le TATA Institute for Genetics and Society (TIGS) par le biais du Consortium des maladies à transmission vectorielle de UCI-UC San Diego.

Conduite de la recherche par L’UCI MI

L’UCI MI prend en compte les directives de l’Organisation mondiale de la santé ; de la National Academy of Sciences, Engineering and Medicine ; du Comité d’établissement pour la biosécurité (Institutional Biosafety Committee) de l’UCI, ainsi que d’autres, pour conduire sa recherche et maintenir des normes éthiques d’un niveau élevé.

Investigateurs

Anthony James

Anthony A. James

Principe d’Investigateur

Ethan Bier

Ethan Bier

Investigator – Genetics

Greg Lanzaro

Greg Lanzaro

Investigator – Genetics, Field Microbiology

John Marshall

John Marshall

Investigator – Mathematical Modeling

Ziad Haddad

Investigator – Radar, Weather Mapping

Anthony Cornel

Anthony Cornel

Entomology